Espace Membre



  • Club Royal Bourbon de Paris
  • Club RB des Hauts-de-Seine
  • Club Royal Bourbon du Loiret
  • Nos annuaires

    La promenade de chiens est-elle une activité mort-née ?

    En vieux briscards de l’éducation canine, nous pourrions continuer notre activité sans nous inquiéter. Depuis de nombreuses années, nous en vivons sans difficulté. Pas besoin pour nous de prospectus, de titres ronflants ou de formules publicitaires grandiloquentes pour trouver des clients. Ils viennent en grande partie grâce au bouche à oreille. Souvent, nous connaissons leurs familles depuis longtemps, nous avons vu grandir leurs enfants et nous avons connu les deux ou trois derniers chiens qu’ils ont eu par le passé. Pourtant, l’avenir des services canins nous semble incertain car la multiplication anarchique de « professionnels » pas suffisamment formés nous parait être un danger pour notre activité.

    L’exemple des promeneurs de chiens à Paris est, à ce titre, particulièrement édifiant. En quelques années de pratiques anarchiques ils ont réussi à déclencher l’instauration de règles radicales de la part des pouvoirs publiques. Aujourd’hui, « le dressage et les promenades de chiens en groupe sont interdites » par la réglementation générale des parcs et des bois appartenant à la ville de Paris. Pouvait-il en être autrement ? Pas vraiment car les plaintes à répétition des usagers des bois de Boulogne et de Vincennes, les pertes, les accidents et les décès de chiens se sont multipliés. On ne s’improvise pas conducteur de chiens. Promener une meute de chiens c’est un métier.